RÉUSSIR LA TRANSITION
 

Ce site essaye d'analyser l'impact de l'énergie et de sa production sur le développement.
L'auteur de ce site se considère comme prônant l'écologie, bien qu'il soit favorable à l'énergie nucléaire.
La justification de ce point de vue est l'un des sujets abordés dans ce site.

Nombre de visiteurs:Nombre de visiteurs :

L'investissement dans l'énergie

Nous allons nous livrer à un petit exercice pour calculer des ordres de grandeur relatifs aux investissements nécessaires pour assurer le futur énergétique de la planète.

Nous faisons l'hypothèse que nous savons mettre en œuvre le plan avant que l'énergie ne vienne à manquer totalement.
Nous supposons que l'on sait convertir l'énergie produite dans des formes utilisables pour tous les usages ce qui implique que l'on sait construire des usines de production de carburant synthétique.

Comme nous nous intéressons qu'aux ordres de grandeur, nous ne faisons que des calculs simplifiés à partir des données de référence suivantes:

    +    Le coût des investissements Allemand pour augmenter la part des énergies renouvelables (1)
          http://www.manicore.com/documentation/transition_allemagne.html
    +    La consommation annuelle d'énergie estimée en 2100 (2) 
          http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2016/03/31/demographie-energie-climat-lequation-explosive/
    +    La production nucléaire française en 2014 et le coût des centrales correspondante (3)      
          http://www.latribune.fr/entreprises-finance/la-tribune-de-l-energie/10-chiffres-a-connaitre-sur-la-france-et-le-nucleaire-479263.html

Comme il est assez difficile d'évaluer correctement les coûts des infrastructures nécessaires pour produire de l'énergie nous utiliserons des chiffres réels qui sont globaux et représentent des volumes importants.


L'Allemagne a investi € 350 milliards pour passer de 4 à 27% la proportion d'énergie renouvelable entre 1996 et 2014. Cette augmentation représente 140 000 GWh (1). Cela permet de faire une estimation de l'investissement nécessaire pour pouvoir produire, avec des énergies renouvelables, les 320 millions de GWh que le monde consommera en 2100 (2).

Ce coût est de € 800 000 milliards soit 15 PIB mondial.

La première référence permet d'estimer que l'investissement de l'Allemagne est du même ordre de grandeur que le coût du renouvellement de l'ensemble des centrales nucléaires Française. Ceci permet en utilisant la référence (3) de faire une estimation de l'investissement nécessaire pour pouvoir produire, avec de l'énergie nucléaire, les 320 millions de GWh que le monde consommera en 2100.

Ce coût est de € 270 000 milliards soit 5 PIB mondial.


Accueil                                                                                         Contact : richard.rutily@gmail.com
 
Page Precedente oooooo Page suivante






 
Créé avec Créer un site
Créer un site