RÉUSSIR LA TRANSITION
 

Ce site essaye d'analyser l'impact de l'énergie et de sa production sur le développement.
L'auteur de ce site se considère comme prônant l'écologie, bien qu'il soit favorable à l'énergie nucléaire.
La justification de ce point de vue est l'un des sujets abordés dans ce site.

Nombre de visiteurs:Nombre de visiteurs :

 

L'évolution de l'économie avec l'énergie


Le processus général qui représente habituellement l'économie est illustré sur la Figure 1
Figure 1 : Schéma général de l'économie
 
Dans ce schéma le système productif utilise du capital et du travail pour réaliser une production. La société traditionnelle, agraire, utilisait très peu de capital et beaucoup de travail pour produire à peine de quoi subsister.

Dans la société capitaliste, le travail est considéré comme une ressource rare et chère. On cherche des processus qui économisent le travail c'est-à-dire qui augmente la productivité. Cela se réalise en utilisant des machines, c'est-à-dire en augmentant le capital.

Le modèle fonctionne tant que l'on peut négliger l'énergie comme facteur de production, en effet les machines ne peuvent fonctionner qu'avec de l'énergie et si on a pu la négliger c'est parce qu'elle était à un prix ridiculement bas. Mais il fonctionne de moins en moins bien car l'énergie commence à manquer, non pas du fait de son prix, qui est encore bas, mais en volume.

Si le modèle était encore valable, il suffirait de baisser le coût du travail et du capital pour que l'économie reparte. C'est bien ce qu'on a essayé de faire en baissant les charges sur le travail et en réduisant les taux d'intérêts pratiqués par la banque centrale. Le chômage ne s'est pas résorbé et on a eu droit à des bulles financières.

Dans un système où le stock d'énergie fossile est fini, sauf à souscrire à une vision d'une société économe en énergie avec un capital et une production évoluant vers la réduction, il faudrait pour tenir compte de l'énergie, modifier le schéma traditionnel de l'économie de la manière représenté sur la Figure 2.
 
 
Figure 2 : Schéma modifié de l'économie
 
Nous avons représenté le capital et l'énergie sous forme de boucle : c'est assez évident pour le capital qui est une production qu'on accumule, et cela devra être le cas pour l'énergie. Pour l'instant l'énergie que l'on consomme provient d'un stock que l'on n'a pas eu besoin de constituer.

Lorsque le stock sera épuisé il faudra bien se tourner vers d'autres sources d'énergie. Si l'on se réfère au paragraphe "La disponibilité de l'énergie", les sources candidates sont les énergies renouvelables, l'énergie nucléaire et l'énergie thermonucléaire. Les énergies renouvelables sont diffuses et il faut du travail pour les capter et les concentrer, les énergies nucléaire et thermonucléaire demande aussi des installations et du travail pour pouvoir être utilisée, et lorsque la production de pétrole ne sera plus suffisante pour les besoins de l'économie, il faudra sans doute produire des carburants synthétiques pour lesquels on mobilisera du capital et du travail.

Avec ce schéma, par analogie avec la société capitaliste qui crée du capital en plus de la production, on pourrait avoir une société "énergétiste" qui produit toute l'énergie dont elle a besoin en plus du capital et de la production. 

Ce schéma doit encore être amélioré car il ne prend pas en compte les ressources dont le stock est fini. Toujours par analogie, de la même façon que la société capitaliste a évolué pour être économe en travail, la société énergétiste, en plus d'être économe en travail, devra être économe en ressources. On aurait alors le schéma de la Figure 3 pour représenter la nouvelle économie.
 
Figure 3 : Economie avec ressources
 
Quel est concrètement le moyen d'arriver à ce processus ? Les ressources du monde sont non-extensibles ce qui entraîne que le modèle doit intégrer l’idée de finitude du monde matériel. Il faut d'abord être économe dans l'emploi des ressources, mais surtout il faut les recycler à 100%. Car rien ne quitte la Terre hormis l'énergie qui est consommée, ce qui implique que le stock peut être réutilisé. L'économie consisterait alors à utiliser de mieux en mieux les ressources qui sont à notre disposition. Nous pouvons imaginer qu'il y a une possibilité de substitution du capital immatériel qui compense les pertes minimisées du capital matériel. Ces considérations amènent le schéma suivant :
 
Figure 4 : Economie avec recyclage des déchets

 
Accueil                                                                                                                                  Contact : richard.rutily@gmail.

 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site