RÉUSSIR LA TRANSITION
 

Ce site essaye d'analyser l'impact de l'énergie et de sa production sur le développement.
L'auteur de ce site se considère comme prônant l'écologie, bien qu'il soit favorable à l'énergie nucléaire.
La justification de ce point de vue est l'un des sujets abordés dans ce site.

Nombre de visiteurs:Nombre de visiteurs :


Electrifier les véhicules particuliers   
 

En supposant résolus les problèmes d'autonomie des véhicules électriques, quel impact cela entraînerait-il sur les capacités françaises à produire de l'électricité? Compte tenu des rendements des différentes énergies il faudrait produire 200 TWh de plus. Le tableau ci après évalue les différentes possibilités de produire ces 200 TWh. Ce tableau présente des ordres de grandeur seulement car les conditions économiques sont assez volatiles. Le coût de production intègre le travail en France et les investissements nécessaires ainsi que les frais financiers affairant.
 

 
  Coût invest Coût de production Devises économisées Coût du travail
Nucléaire 57 M€ 9,5M€/an 19,7M€/an 9,27M€/an
Gaz 15M€ 14M€/an 10M€/an 4M€/an
Eolien 260M€ 12M€/an 20M€/an 12M€/an
Solaire 1000M€ 35M€/an 20M€/an 35M€/an


La première colonne, où le M désigne des milliards, donne un ordre de grandeur du coût d'investissement initial en fonction du type d'énergie considéré. Il s'agit donc de la construction de l'infrastructure qui se fait sur le sol français.

La deuxième colonne donne le coût de production par an : il s'agit du prix des combustibles et des personnels d'exploitation nécessaires pour maintenir une production optimale avec l'infrastructure réalisée. Là encore les dépenses sont nationales sauf en ce qui concerne les combustibles qui sont en général achetés à l'étranger.

La troisième colonne exprime les devises économisée par rapport à une production "classique" du type centrale au charbon ou au pétrole. Les devises économisées pour le nucléaire n'atteint pas les 20 M€ car on a tenu compte du coût du combustible avant traitement. L'enrichissement qui représente la majeure partie du coût du combustible est compté dans le travail généré. On a considéré que les taxes représentaient du travail de fonctionnaire ou de l'investissement étatique avec une forte composante nationale.

Enfin la dernière colonne donne la part de travail inclue dans le coût de production annuel de la deuxième colonne. La considération de cette colonne et du coût d'investissement permet de se faire une idée du nombre d'emploi que chaque option permet de créer (et aussi du coût de l'énergie qui en résulte).

 
 
Cela se traduit de la manière suivante au niveau du coût de l'électricité:

 
Pour fixer un ordre de grandeur plus intuitif, il faudrait 17 à 18 EPR pour produire les 200 TWh nécessaires à l'utilisation des véhicules électriques.
 

Accueil                                                                                                              Contact : richard.rutily@gmail.com

                                                          

Page Precedente oooooo Page suivante





 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site